Pas de trêve non plus pour la répression policière

Communiqué de Solidaires 13 et de SUD éducation 13
samedi 28 décembre 2019
par  GUERDA
popularité : 1%

Ce 28 décembre des manifestations et des actions étaient organisées partout en France pour la défense de notre système de Retraites et le renforcement de la grève. A Marseille, nous étions plusieurs centaines à manifester avec les gilets jaunes.

En fin de manifestation deux manifestant-es, adhérent-es de nos syndicats SUD Collectivités Territoriales et SUD Éducation, ont été arrêté-es. Un troisième manifestant (Street Medic) a été arrêté par la suite.

Que ce soit lors des piquets de grève devant le NH hôtel, lors des actions pour le logement digne à Marseille ou lors des manifestations, l’Union Syndicale Solidaires 13 condamne l’intimidation et la répression policières envers nos luttes.

Nous exigeons la libération immédiate de ces 3 camarades, le respect du droit de manifester et l’arrêt d’une répression policière responsable de nombreuses mutilations et d’un décès, ici même, à Marseille.

Après un premier rassemblement ce soir, au cours duquel nous avons appris la mise en garde à vue de nos camarades, l’Union Syndicale Solidaires 13 appelle à un nouveau rassemblement ce dimanche 29 décembre 2019 à 11h30 devant le commissariat de Noailles à Marseille.

A Marseille comme ailleurs, la meilleure réponse à apporter à ces pratiques et à la stratégie de pourrissement du gouvernement est la généralisation de la grève dans les jours qui suivent, et en particulier à partir du 9 janvier, à l’appel de l’intersyndicale, et tant que le projet de casse des retraites sera maintenu.

Battons-nous pour nos droits à la retraite et pour imposer un autre avenir !