Amiante / Le combat des personnels du collège Versailles est l’affaire de tous !

Rassemblement le 10 février 2020 à 13h30 devant le TA
mardi 4 février 2020
par  GUERDA
popularité : 100%

En parallèle du mouvement pour la défense de nos retraites, les personnels et les parents du collège Versailles réunis en collectif, sont engagés depuis plusieurs mois dans un combat contre l’Amiante et le déni de l’institution. Après avoir multiplié en vain de nombreuses démarches administratives, ils ont décidé de porter l’affaire devant les tribunaux pour obtenir justice. Un recours a été déposé avec le soutien de l’Association des Victimes de l’Amiante dans les Locaux de l’Education (AVALE) 13, du syndicat SUD-éducation 13 et de la CGT Educ’Action 13.

Situé dans l’un des quartiers les plus pauvres d’Europe et connaissant depuis de nombreuses années un état de délabrement avancé, le collège Versailles fait aujourd’hui l’objet d’un programme de rénovation complète, comprenant la destruction quasi-intégrale des bâtiments, et la reconstruction d’un nouvel établissement. Cette décision attendue de longue date par de nombreuses générations de personnels s’avère malheureusement dramatique au vu des conditions de sa réalisation. La présence d’Amiante dans ces locaux datant d’une époque durant laquelle ce matériaux était massivement utilisé impliquait le respect de normes et d’obligations strictes en matière de prévention des risques. Malgré la législation très claire en la matière, le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône n’a eu de cesse de minimiser les risques, commettant de nombreuses irrégularités. Celles-ci sont tellement importantes que la CARSAT SUD-EST a imposé au Conseil Départemental la suspension des travaux dans l’attente de la réalisation d’études préalables.

Or l’Amiante est un produit hautement toxique bien connu et interdit d’utilisation depuis 1997. Il est responsable de plusieurs pathologies extrêmement graves et mortelles y compris pour un degré d’exposition extrêmement faible. A ce titre la santé des élèves de l’établissement et celle des personnels est particulièrement menacé sans que ni le Conseil Départemental, ni l’Education Nationale ne semble particulièrement préoccupé.

C’est la raison pour laquelle les personnels du collège Versailles demandent à la justice la réalisation d’études préalables, la suspension des travaux, la mise aux normes du chantier et la délocalisation du collège pendant la durée des travaux.

C’est justement ce qui fait de la question de l’Amiante à l’école un problème qui va bien au-delà du seul collège Versailles. Le combat de nos collègues est non seulement celui de l’ensemble des personnels de l’éducation mais relève bel et bien d’une affaire de santé publique. La présence extrêmement importante de ce produit dans les locaux de l’Education Nationale couplée à une dégradation croissante du parc scolaire font de la question de l’Amiante à l’école, non pas un scandale d’hier mais une lutte d’aujourd’hui. L’État des écoles de Marseille ou de certains établissements du secondaire ont a de quoi faire frémir.

Demander votre DTA !

Cette question de l’Amiante dans les locaux scolaire va bien au-delà du collège Versailles puisque 85% des locaux scolaires en France sont susceptibles d’en contenir encore ! Soutenir les personnels de Versailles, c’est avancer dans ce combat pour l’ensemble des personnels et des usagers de l’Ecole. Dans nos écoles, nos établissements, exigeons la communication du Dossier Technique Amiante (DTA) actualisé depuis 2011, document obligatoire.

Obligeons l’administration et les collectivités territoriales à respecter la loi en matière de prévention. Une victoire au Tribunal Administratif permettrait de mettre un coup d’arrêt au déni institutionnel en la matière.

Les syndicats CGT Educ’Action 13 et SUD éducation 13 aux côtés de l’Association AVALE 13, appellent les personnels de l’éducation à se rassembler devant le T.A. de Marseille, le lundi 10 février 2020 à 13:00 14h. Elle invite les personnels à s’emparer des préavis de grève qui courent pour la période afin de pouvoir apporter leur soutien. Parce que leur combat est le notre, mobilisons-nous aux côtés du collectif du collège Versailles.


> Télécharger le communiqué de SUD éducation et de la CGT éducation


Documents joints

PDF - 476.9 ko
PDF - 476.9 ko