Précarité, désorganisation, mon école va craquer !

lundi 7 décembre 2020
par  EB
popularité : 3%

Plus d’une centaine d’enseignant-es contractuel-les sont en train d’être embauché-es par la DSDEN 13.
Malgré nos alertes depuis des mois, la revendication nationale d’un plan d’urgence pour les écoles, l’administration poursuit sa « gestion » d’urgence d’une « crise » que nous connaissons malheureusement depuis des années : le manque d’enseignant-es remplaçant-es.

Le manque d’attractivité du métier (salaire et conditions de travail), l’augmentation démographique de notre département, les postes manquants au CRPE (-1000 annoncés pour le concours 2021 !) … et aujourd’hui une crise sanitaire à gérer sans anticipation d’un ministère qui reste sourd aux revendications des collègues : tous les ingrédients sont réunis pour que notre école craque !
Aujourd’hui, nos collègues placé-es en ASA, car personnels vulnérables sont remplacé-es par des personnels contractuels. Sans concours, sans formation, ils-elles sont « jeté-es » dans les écoles, avec la pression d’un contrat précaire (pour l’instant jusqu’au 19 février !). De plus, la hiérarchie demande aux collègues placé-es en ASA de les « accompagner » au mieux : injonctions d’envoyer des documents de travail, de se rendre disponible quotidiennement par téléphone.
Nous rappelons ici que s’il va de soi que chaque enseignant-e communique avec son-sa remplaçant-e dans le but d’assurer la continuité pédagogique, nous ne sommes pas pour autant des formateur-trices !
Par ailleurs, nous dénonçons le fait que certain-es collègues « brigades » aient été déplacé-es de leurs remplacements longs du jour au lendemain, sans aucune concertation avec les équipes pédagogiques, sans avoir le temps d’informer les élèves et les familles.
La désorganisation qui règne aujourd’hui dans les écoles du département était prévisible, presqu’annoncée tant le ministère s’est entêté dans des protocoles infaisables, des communications tardives, parfois contradictoires !
Il n’y a pas à tergiverser. La seule mesure qui permette à la fois de protéger la santé des personnels, des élèves et de leurs familles tout en faisant face à la crise scolaire induite par la crise sanitaire, c’est le recrutement massif de personnel. Cette mesure a déjà été prise dans d’autres pays. Nous la demandons depuis le printemps dernier !

SUD éducation 13 revendique toujours un plan d’urgence prévoyant le recrutement immédiat des personnels de toutes les catégories nécessaires en créant des postes, notamment de remplaçant-e-s FORMEES, et construire des locaux pour baisser les effectifs et ainsi garantir le maintien à l’Ecole de la totalité des élèves.

• La titularisation de tous les personnels précaires sans conditions et l’attribution des mêmes droits pour toutes les catégories de personnels (Prime REP/REP+ pour les AED et les AESH).

• Dans l’attente de créations de postes pour faire face à cette crise sanitaire, il est impératif de recruter sur la liste complémentaire étendue et les admissibles aux concours internes. SUD éducation 13 revendique la titularisation des contractuel-le-s.
Marseille, le 06/12/2020


Documents joints

Tract 1er degré contractuel-les
Tract 1er degré contractuel-les