Enseignant-es stagiaires / Les aides et les prestations sociales dont vous pouvez bénéficier - 1er et 2nd degré

jeudi 19 août 2021
par  GUERDA
popularité : 3%

Que ce soit au niveau de l’Etat, du ministère ou de l’académie, vous pouvez bénéficier comme les personnels titulaires d’un certain nombre d’aides et de prestations sociales. Sans rechercher l’exhaustivité, voici quelques unes de ces aides les plus utiles et souvent méconnues.


L’aide à l’installation des personnels de l’état (AIP et AIP-Ville).

L’aide à l’installation est attribuée aux fonctionnaires stagiaires ou titulaires qui en font la demande dans les deux ans de leur arrivée dans la fonction publique. Sauf exception, les contractuel-le‑s en sont exclu-e‑s.

Cette aide est destinée à couvrir une part des frais engagés à l’occasion du déménagement dans la première installation. Elle est attribuée dans la limite de 900€ dans le cas d’une affectation en quartier politique de la ville ou dans une zone de tension du marché de l’immobilier, et 500€ dans tous les autres cas.

Pour atteindre ce montant, on peut additionner le premier mois de loyer, le dépôt de garantie, et les frais de déménagement.

Pour faire la demande, il faut se rendre sur le site https://www.aip-fonctionpublique.fr.

Remboursement des frais de concours

Les agent-e‑s de la Fonction publique de l’Etat, au moment du concours, titulaires ou non, peuvent demander un remboursement des frais de déplacement au titre du décret 2006 – 781 du 3 juillet 2006, article 6.

Les aides d’initiative académique

  • Des aides variées

Il existe tout une série d’aides dont le montant et la nature changent en fonction des académies. Leurs domaines d’action sont variés : aide aux études, culture, loisirs, vacances, parentalité, restauration et logement (voir ci-contre).

  • L’aide à l’installation ministérielle (C.I.V)

C’est une aide qui est propre à l’éducation nationale. Elle fait partie des ASIA et s’obtient indépendamment de la distance de déménagement entre l’ancien et le nouveau domicile et s’adresse aux collègues affecté-e‑s dans un Réseau d’Education Prioritaire. Elle est en revanche incompatible avec une AIP ou une AIP-ville et son montant est plafonné à 900 euros. Il est déterminé après avis de la commission académique d’action sociale (CAAS), qui définit également les conditions de ressources requises pour bénéficier de l’aide. Il ne peut être attribué qu’une seule aide par logement. Le versement bénéficie au titulaire du bail. Si le bail est établi au nom de deux agent-e‑s fonctionnaires, le/la bénéficiaire est celui ou celle désigné‑e d’un commun accord.

Les aides exceptionnelles

  • Les «  secours  »

Ces aides financières sont exceptionnelles et permettent aux agent-e‑s de l’état qui connaissent des difficultés ponctuelles à la suite de différents imprévus. L’attribution se fait après passage devant l’assistant‑e social‑e et après avis des commissions académiques ou départementales. Le montant de l’aide peut varier mais il est en moyenne de 750 euros. Cette aide n’est pas à rembourser.

  • Les prêts à court terme et sans intérêt

Pour celles et ceux qui n’ont pas bénéficié de l’aide financière exceptionnelle, le ministère met en place un prêt à taux 0. Il s’obtient selon la même procédure que les secours. La gestion de ces prêts est confiée à la MGEN et leur montant moyen avoisine les 1350 euros.

Le chèque-vacances (C.V.)

Les chèques vacances sont une forme d’épargne subventionnée par l’administration et destinée à régler des dépenses de loisir en France :

  • hébergement
  • transport, agences de voyage
  • offres de loisir (sport /culture)
  • restauration

Les chèques-vacances sont une prestation ouverte aux titulaires comme aux contractuel-le‑s, en fonction du revenu fiscal de référence et du nombre de parts fiscales du foyer de l’année n‑2

Le barème ouvre à une subvention du plan d’épargne de 10 à 30%, porté à 35% pour les moins de 30 ans. Une bonification spécifique est également prévue pour les personnels bénéficiant d’une reconnaissance en qualité de travailleur-euse handicapé‑e : elle est au taux fixe de 30%.

Les chèques-vacances sont valables deux années à compter de leur date d’émission. Attention, la société qui édite les chèques-vacances n’expédie les chèques qu’environ six semaines après la clôture du plan d’épargne : il faut donc prévoir le délai d’acheminement.

Évitez aussi de demander des chèques d’un montant trop élevé, car le rendu de monnaie sur un chèque-vacances est interdit.

Chèque emploi service universel (CESU)

L’emploi des CESU est limité à la garde d’enfant (à domicile ou en crèche) de zéro à six ans. En fonction de votre revenu fiscal de référence et si vous êtes en couple ou parent isolé‑e, vous bénéficiez d’un montant s’élevant de 200 à 840 euros par an.

Permet d’aider financièrement les agent-e‑s de l’état pour la garde de leurs enfants quel que soit le mode de garde (crèche, baby-sitting). La participation de l’état varie de 200 à 600 euros et est conditionnée au revenu du fiscal de l’année N‑2.