L’intersyndicale demande l’abandon de l’expérimentation sur les 50 écoles marseillaises

Communiqué de l’intersyndicale éducation des Bouches-du-Rhône
mercredi 13 octobre 2021
par  GUERDA
popularité : 3%

Suite aux annonces du Président de la République, et à l’occasion de sa venue à Marseille le vendredi 15 octobre 2021, l’intersyndicale organise la réponse des personnels de l’Education nationale.

Les annonces faites par le Président de la République le 2 septembre au sujet de Marseille, et notamment l’expérimentation concernant 50 écoles marseillaises, sont emblématiques de la politiques éducatives du gouvernement et de sa volonté d’aller encore plus loin dans l’éclatement du cadre national de l’école publique, laïque et républicaine et des statuts des personnels, dans le premier comme dans le second degré.

Nos organisation syndicales dénoncent avec force l’instrumentalisation de la situation catastrophique des écoles de Marseille pour imposer une expérimentation.

  • qui exige des contreparties inacceptables (choix des enseignants par le directeur, dérogation à l’organisation du temps scolaire, intervenants extérieurs...) sans même annoncer quels seront les moyens donnés par l’État pour la rénovation et la construction des écoles de Marseille
  • qui ne répond à aucune demande des enseignants ni des directeurs et directrices
  • qui préfiggure une école à plusieurs vitesses, renonçant à offrrir les mêmes droits à chaque
  • enfant sur tout le territoire national
  • qui annonce de nouvelles attaaques contre le statut des personnels, pourtant garant de
  • l’égalité devant le service public pour les usagers et de l’indépendance pour les
  • fonctionnaires

Nous demandons que ce projet soit abandonné et qu’aucune contrepartie ne soit exigée pour les moyens indispensables pour améliorer les conditions d’étude des élèves et les conditions de travail des enseignants.

Nous continuons de porter la nécessité d’un plan d’urgence pour l’éducation, d’une carte élargie de l’éducation prioritaire incluant les lycées et les lycées professionnels et du respect du statut des enseignants.

Après la réunion publique intersyndicale des personnels du 1er degré, qui a eu lieu en présence des responsables syndicaux nationaux le 12 octobre à la Fac Saint Charles l’intersyndicale appelle les collègues

  • à préparer leurs réponses notamment sous la forme de banderoles, pancartes, visuels sur les réseaux sociaux autour du thème « Expérimentation Marseille, les enseignants disent NON !!!- » « Les directeurs ne sont pas des patrons... » « Les écoles ne sont pas des entreprises » « Abandon de l’expérimentation sur les 50 écoles de Marseille », « Respect des statuts » « On veut des postes !!!- »...
  • à se rassembler à 18 heures - Bas de la Canebière - à l’occasion de la venue du Président de la République.

> Télécharger le communiqué intersyndical


Documents joints

PDF - 184 ko
PDF - 184 ko