Grève du 27 janvier 2022 Pour l’emploi, les salaires… et un plan d’urgence pour l’éducation !

jeudi 27 janvier 2022
par  EB
popularité : 3%

Aujourd’hui, jeudi 27 janvier 2022, la grève interprofessionnelle a rassemblé des milliers de personnes dans les rues de Marseille.
L’ampleur du cortège éducation a permis de mesurer, une fois de plus, le mécontentement face à un ministère qui reste sourd aux revendications des personnels enseignant-es, médico-sociaux, AESH, AED, qui dénoncent depuis des mois leurs conditions de travail.

Ce cortège a permis de rendre visible les collègues parmi les plus précaires de l’éducation, les AESH, qui subissent de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire. Ils-elles réclament un vrai statut, un vrai salaire, une reconnaissance de leur métier devenu essentiel dans toutes les classes, de la maternelle au lycée.

L’intersyndicale éducation départementale a été reçue par M le Directeur académique des Bouches du Rhône, M le Secrétaire général et M le Dasen-adjoint en charge du 1er degré dans le 13.
Peu d’informations ont été données concernant les conditions salariales des personnels qui relèvent du « national ».
L’administration n’a donné aucune avancée concrète concernant le statut des collègues AESH, ne répondant rien lorsque nous dénonçons la précarité, la dégradation de leurs conditions de travail liées à la mutualisation des moyens (PIAL).
Nous savons que 3 AESH référent-es sont ou vont être nommé-es à la DSDEN pour s’occuper de thématiques bien précises : la formation, les questions de carrière et les gestes professionnels.

M le Secrétaire général a indiqué que depuis le 3 janvier 2022, 61 enseignant-es contractuel-les ont été recruté-es jusqu’aux congés de février, et sont en train d’être prolongé-es jusqu’aux vacances de printemps.
Parmi ces enseignant-es contractuel-les, certain-es sont issu-es de la liste complémentaire du CRPE 2021. Il a été dit qu’il n’y aurait « normalement » pas d’obstacle à leur intégration l’an prochain en tant que professeur-es des écoles stagiaires.
La DSDEN 13 attend les consignes du ministère sur ce point, ministère qui s’est engagé au soir de la mobilisation du 13 janvier à ouvrir les listes complémentaires des CRPE pour faire face au manque de remplaçant-es dans les écoles.
SUD éducation 13 continue de revendiquer, dans l’unité, un plan d’urgence pour l’éducation.

Nous resterons vigilant-es concernant les annonces faites quant à l’ouverture des listes complémentaires dans le 1er degré.
Nous continuerons de lutter auprès de nos collègues AESH pour revendiquer un vrai statut, un vrai salaire !

Marseille, le 27 janvier 2022

PDF - 360 ko
Communiqué à télécharger