REMPLACEMENT : DES MOYENS POUR LES ÉLÈVES, POUR LE SERVICE PUBLIC D’ÉDUCATION

jeudi 7 juillet 2022
par  Chouch
popularité : 6%

Sud éducation 13 s’associe à l’intersyndicale et aux associations de parents d’élèves pour alerter dans un cadre unitaire sur le problème du non-remplacement des enseignantEs et plus largement des personnels dans les écoles.

Depuis de nombreuses années maintenant, le manque de remplaçant.es est un problème structurel. Il est le produit d’une politique d’austérité budgétaire, menée par les gouvernements successifs, avec pour conséquences un manque d’investissement chronique de l’Etat dans l’Education Nationale.

Il est le marqueur important d’une baisse de la qualité du service public d’éducation, de la détérioration des conditions d’apprentissage des élèves du fait du grand nombre de journées de classe non remplacées, à l’école maternelle, à l’école élémentaire, et particulièrement dans les dispositifs spécialisés (ULIS, UPE2A, RASED, Établissements médico-sociaux…).

Il est une cause de la dégradation des conditions de travail des personnels et des élèves : répartition des élèves dans les classes, élargissement des zones de remplacement des brigades, réduction des temps de formation, restriction des droits syndicaux…

Il exerce une pression quotidienne sur chaque enseignant.e soucieu.se des enjeux de scolarité de ses élèves mais qui sait que s’il et elle est absent.e, il et elle ne sera pas remplacé.e.

Il est aussi un levier des attaques frontales contre le statut de fonctionnaire par le recours de plus en plus fréquent à des contractuel-les
.
Il manque de remplaçant-es, mais plus généralement d’enseignant-es. Par ailleurs, il n’existe aucune brigade de remplacement pour les personnels AESH.

Revendiquer plus de remplaçant-es c’est exiger des postes en plus mais pas au détriment du reste. C’est réclamer et obtenir les recrutements indispensables ! C’est mettre les moyens nécessaires dans le cadre d’une politique ambitieuse de service public pour une Ecole au service de toutes et tous !

C’est fort de ces constats partagés et de ces convictions, qu’un cadre unitaire associant organisations syndicales et fédérations de parents d’élèves a émergé pour travailler ensemble et obtenir des réelles avancées sur ces sujets. Pour se faire, il s’adressera, dès la rentrée, aux personnels et aux parents d’élèves pour construire la mobilisation indispensable.


Documents joints

PDF - 155.7 ko